Go to Top

MEDIATEURS

L’Ecole Professionnelle de la Médiation
et de la Négociation –EPMN
« C’est la profession du 21ème siècle »

L’EPMN, Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, installée à Bordeaux depuis son origine, certifiée ISO 9001, a véritablement construit la profession de médiateur. La première pierre à l’édifice est le livre de Jean-Louis Lascoux, paru en 1999 aux éditions ESF : « Pratique de la médiation professionnelle ». Il identifie les compétences transversales des médiateurs, énonce les invariants de la médiation et élabore une formation spécifique pour les médiateurs généralistes. Il initie la médiation professionnelle et le droit à la médiation, en proposant une approche scientifique de la résolution des différends.

« A partir de là, nous avons créé l’école et mis en place le Certificat d’aptitude à la profession de médiateur, le CAP’M, délivré sous l’égide de la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation » explique Aïcha Sangaré, directrice de l’EPMN.
« Il était important d’amener une instrumentation qui ne soit pas seulement juridique pour la résolution à l’amiable des différends. Ceux-ci reposent sur trois dimensions : l’émotionnel, le juridique et le technique. Ce qui déclenche le conflit est l’élément émotionnel. Or ce qui était traité jusqu’alors portait uniquement sur le juridique et le technique. Notre champ d’intervention porte donc sur l’émotionnel, qui demande à être rationalisé pour changer le regard sur l’autre et sur la situation. Le médiateur professionnel accompagne les personnes pour qu’elles parviennent, via une libre décision, à trouver la solution qui les satisfasse au mieux. Nous sommes dans la résolution, pas dans la gestion du conflit », explicite Aïcha Sangaré.
« Le médiateur est un tiers indépendant, impartial, neutre, et tenu à la confidentialité. Une fois cela exprimé, il faut qu’il ait véritablement cette posture ! Cela s’apprend, ce n’est pas naturel » souligne la spécialiste.
Jean-Louis Lascoux et Aïcha Sangaré ont donc mis au point une méthodologie d’intervention résolutoire, un processus structuré au profit de l’altérité de la personne ou de la structure. « Nous avons structuré dès le départ l’école, en développant le Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur, et la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation. L’école a ouvert en 2003. Elle est la seule, spécialisée à être certifiée ISO 9001 depuis 2010 » rappelle-t-elle. « Nous avons choisi Bordeaux où il y avait déjà l’Ecole Nationale de la Magistrature, avec l’idée d’en faire la ville du traitement du litige. Il s’agit d’une installation à valeur hautement symbolique. »
L’école intervient aujourd’hui dans tous les secteurs : santé, citoyenneté, auprès des avocats, des notaires, des managers, dans le domaine du bâtiment, dans tous les domaines de la vie sociale, économique et professionnelle. « La médiation professionnelle, c’est le travail sur la qualité de la relation humaine. Il s’agit de résolution de conflits, mais aussi d’accompagnement de projets, de prévention de la dégradation des relations au sein d’une organisation… L’école dispense des formations à la qualité relationnelle et à l’ingénierie relationnelle » développe Aïcha Sangaré.
L’EPMN compte aujourd’hui 7 intervenants et forme entre 140 et 200 participants par an, avec des lieux de formation à Paris, Lyon, Bordeaux, Fort de France, Guyane, Abidjan, en Suisse et en Guadeloupe. Les formations entrent dans le cadre de la formation continue, et sont organisées en sessions de 2 jours, sur 14 jours au total, sur plusieurs mois. Elles relèvent des normes qualité de l’AFNOR, et sont reconnues certifications professionnelles depuis 2017. Des sessions démarrent tous les mois ou tous les deux mois. Elle propose aussi des formations en interne auprès de tous types d’entreprises ou d’organisations. Elle est liée à la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation, qui promeut le droit à la médiation avec le réseau « Via Médiation », qui regroupe de nombreuses entreprises. Parmi les organismes qui lui ont confié la formation de ses médiateurs : la Police Nationale, la CAF, l’URSSAF, la CNAMTS…
Elle est partenaire de Preventica et organise chaque année le Symposium de la médiation professionnelle, dont la programmation est prévue jusqu’en 2025. Cette année, ce sera à Lille, les 19 et 20 octobre. Le thème sera : « La médiation professionnelle, profession du 21ème siècle ». Un thème particulièrement explicite !

 

EPMN – Médiateurs Associés
16 Cours Xavier Arnozan, 33000 Bordeaux
Téléphone : 05 56 92 97 47
www.epmn.fr


Rencontrer Patrick Jacquemart, c’est un peu comme circuler à grande vitesse dans un univers de fluidité. Devenu médiateur au terme d’une riche carrière, ce grand passionné s’est spécialisé dans l’accompagnement du changement et l’élaboration de projets comportant des difficultés relationnelles.

Sophocle ne manquait jamais de rappeler à ses disciples que « c’est le manque de souplesse, souvent, qui nous fait trébucher ». Ancien courtier en vin, ce sexagénaire dynamique à la curiosité insatiable pourrait en faire sa maxime, lui dont l’adaptabilité est devenue la marque de fabrique. Médiateur professionnel depuis deux ans, sa nouvelle vocation apporte à Patrick Jacquemart « un bonheur quotidien ». Depuis toujours, une profonde empathie pousse l’homme à accueillir la parole de l’autre. « La médiation est un outil extraordinaire, témoigne-t-il. Elle permet de régler des problématiques qui bien souvent tiennent plus du malentendu et de recréer des ambiances plus apaisantes en offrant aux gens une liberté d’expression retrouvée. ». Actuellement impliqué auprès de collectivités pour l’apaisement des insatisfactions citoyennes, il se fait porte parole du raisonnement et transmet les règles du savoir vivre. Fin connaisseur du monde de l’entreprise, il accompagne également les sociétés auxquelles il propose ses outils d’ingénierie relationnelle. « Ce sont des interventions extrêmement efficaces pour anticiper la dégradation des relations, aussi bien entre des salariés qu’entre employeurs et salariés. A terme, la médiation permet l’abaissement des taux d’arrêts maladie et offre des solutions réelles sans que les personnes n’en viennent à bloquer toute relation humaine ». Pour Patrick Jacquemart, tout l’enjeu consiste alors à amener les protagonistes à reformuler les choses afin de retrouver le chemin de la communication. « Pour les managers, cela signifie se libérer de nombreuses tracasseries, et pour les salariés, c’est une source évidente de bien-être au travail ». Bienveillance, écoute et recul sur les situations sont ses principales qualités dans ce processus. Basé en Gironde, Patrick Jacquemart intervient sur toute la France.

Patrick Jacquemart
médiateur
Tél : 06 08 22 34 15
pjmediation@orange.fr


Sa souplesse intellectuelle, mise en lumière par l’art subtil de se taire au bon moment, en fait un interlocuteur de choix. Celui qui sait en douceur ramener les personnes vers l’essentiel : la qualité relationnelle.

« Le médiateur est ce porteur de parole qui restaure la qualité relationnelle ; pour toutes les choses que l’on n’a pas su dire, trop dites ou mal dites. Dans un cadre dépassionné et en toute neutralité, il remet en place des morceaux d’histoire, des bribes d’impressions sur les intentions de l’autre, pour qu’à la fin, l’accueil de sa parole ne soit plus vécu comme une agression, mais redevienne un dialogue constructif ». Au terme d’un parcours brillant, Christophe Gris, jeune docteur en droit enseignant à l’Université, décroche le certificat d’aptitude à la profession d’avocat, et dans le même temps obtient le diplôme de l’école professionnelle de la médiation et de la négociation de Bordeaux. « Le métier évolue. Les clients veulent participer, s’approprier l’issue de leur différend dans un cadre informel. Ils attendent de nous de savoir les coacher lors d’une négociation afin d’éviter un blocage et donc un litige. L’avocat d’aujourd’hui n’est plus celui qui parle à la place de son client lors d’une audience aux rites complexes. Il suffit parfois d’un mot. D’une question placée au bon moment et qui fait sens, pour démêler une idée de la qualité relationnelle ». Trentenaire dynamique, il exerce à Angoulême, ville dont il est originaire et où il a créé son cabinet. « Je propose à mes clients des prestations de médiation dans le cadre de la recherche amiable d’une solution à un litige. Mais je les accompagne aussi pour prévenir les litiges en interne d’une entreprise qui évolue ou qui change. A l’avenir les clients viendront nous voir en amont, au stade où il est encore possible de se parler ». Régie par un processus structuré permettant la résolution amiable des conflits, qu’ils soient d’ordre privé ou au travail, la médiation commence systématiquement par des entretiens séparés et confidentiels. Durant ce temps d’écoute, le client exposera au médiateur ses attentes et lui précisera les lignes à ne pas dépasser lors de la médiation. En toute neutralité, le médiateur s’assurera ensuite que lors de leurs échanges, les parties respectent ces limites qu’elles auront l’une et l’autre définies librement.

Maître Christophe GRIS
avocat et médiateur
40, rue Hergé 16000 ANGOULEME
06 50 28 97 12
www.christophe-gris-avocat.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *